A la découverte des laïcs en Asie

Charles Bertille, vice-président de Fondacio et coordinateur du mouvement en Asie, publie un livre sur les laïcs en Asie, « Empowering Asia’s Laity » . Avant sa parution en français et pour nous faire patienter, nous l’avons rencontré pour en savoir plus sur cette ouvrage. Interview.

Pourquoi vous êtes vous intéressé au thème des laïcs ?
Tout d’abord, j’ai été touché quand le Pape Benoît XVI a dit que les laïcs ne sont pas des simples collaborateurs des prêtres, mais co-responsables de l’Eglise. Ensuite, les retours des élèves de l’IFF Asie, mentionnant leurs défis et besoins sur le terrain dans les églises locales ont montré cette nécessité de travailler sur ce thème. Enfin, mon expérience personnelle du manque de structure de soutien pour les laïcs en mission. Il me restait donc à explorer le lien entre l’Eglise, les laïcs et les ministères, et également à voir dans quelle mesure la théologie de Vatican II et de la Fédération des Conférences Episcopales d’Asie sont appliqués dans nos églises locales.

Comment vous est venue l’idée d’en faire un livre ?
Tout a commencé durant mes études de théologie, durant lesquelles j’ai du écrire un mémoire, et ai choisi de me pencher sur les laïcs. A mesure que mon travail avançait et que j’en apprenais plus sur le sujet grâce à mes lectures et mes recherches, j’ai pensé que tout cela pourrait intéresser d’autres laïcs. Je ne cessais de songer à le partager avec d’autres mais je n’avais jamais réellement pensé à le publier, jonglant avec le temps et les différentes révisions du texte. Un jour, un appel de mon professeur fit tout basculer et me poussa à publier cet ouvrage. Deux éditeurs m’ont aussi poussé à le faire : je n’avais plus qu’à me lancer. Entre le premier mot posé sur le papier, et l’impression du livre, 3 ans ont été nécessaires.

Comment le fait d’être membre de Fondacio vous-a-t-il aidé dans ce travail ? Est-ce votre engagement au sein de Fondacio qui vous a donné envie de travailler sur ce sujet ?
Certainement ! La thèse toute entière est teintée et influencée par mon appartenance à Fondacio. Un des défis fut de trouver les mots pour parler de l’expérience et de la formation que nous donnons à l’IFF Asie, et de lier cela à la théologie de la Fédération des Conférences Episcopales d’Asie (FABC). Maintenant que ce défi a été relevé, je vois beaucoup mieux les liens et la contribution de Fondacio à l’appel et à la vision de la FABC. Cela donne de l’élan et de la crédibilité à nos efforts.

Vous connaissez bien la culture et le mode de vie européens, pouvez-vous nous dire en quoi la situation des laïcs diffère en Europe et en Asie ? Quels défis avez-vous à relever en Asie ?
Le contexte est différent. En Europe la pratique religieuse est problématique, mais des initiatives venant notamment des mouvements aident à faire renaître la foi. En Asie, la foi et la religiosité sont toujours très présents. Beaucoup de laïcs vont à la messe, même chez les jeunes. Ce à quoi nous devont faire face, c’est le matérialisme, l’exclusion et la souffrance. Nous devons aussi montrer aux jeunes une nouvelle image de l’Eglise. En Asie, le plus gros défi est d’aider les laïcs à trouver leur voix et leur rôle dans l’Eglise et dans la société en tant que chrétiens.

En quoi ce livre peut-être utile à d’autres laïcs à travers le monde ?
Pendant des siècles, l’identité et la vocation des laïcs ont été masquées par la prééminence des religieux et du clergé. Si l’on se fonde sur l’expérience de l’Eglise dans les Ecritures et la tradition, et sur Vatican II, on retrouve cet appel fait aux laïcs.

Que vous a apporté ce travail sur les plans spirituels et personnels ?
De la discipline. J’ai du rester assis et finir ce travail. La conversion aussi, une relation plus profonde à Dieu et aux saints. J’ai beaucoup appris aussi, j’ai pu comprendre et décortiquer nos expériences à Fondacio. Enfin, de la gratitude pour ma femme, mes enfants, mes amis, les opportunités qui m’ont mené jusque là.

Tous les bénéfices du livre “Empowering Asia’s Laity” iront aux missions auprès des laïcs en Asie.

Pour commander ce livre (aux Philippines), remplissez ce bon :

PDF - 548.9 ko