L’IFF América fête sa 1ère année !

La réunion du Conseil d’Administration de l’IFF America s’est tenue le 21 janvier à Santiago du Chili, en liaison internet avec Bogota en Colombie. Les administrateurs ont fait le bilan de la première année de l’Institut. Parmi eux, Benito Barenda (président de America Solidaria) et Soeur Karolina (présidente de Cristo Vive), deux figures charismatiques de la solidarité au Chili s’expriment :

Ignacio Rosselot (ancien président de Fondacio), Soeur Karolina et Benito Baranda

Benito Barenda :

• Nous espérons que l’an prochain America Solidaria pourra être plus impliqué dans l’IFF America. Depuis le débutc nous trouvons que cette manière de travailler et ce qu’on offre ici aujourd’hui aux jeunes n’existe pas ailleurs ou est très fragile. Les jeunes de notre continent sont désemparés, pour ce qui est de la politique ou de la religion et ils n’ont pas la formation requise pour se mettre au service des autres : IFF America est donc une très bonne aide, et nous espérons que cela continue à se développer.

Sr Karolina Meyer

• J’ai vu nos jeunes, du Pérou et aussi de Bolivie, participer à ce programme de formation et je crois qu’une bonne graine a été semée. Bien sûr, il nous reste aujourd’hui le grand défi de les accompagner. A Cusco comme à Cochabamba, nous allons chercher comment le faire au mieux, pourvu qu’ils puissent continuer de grandir le plus possible : c’est la grande tâche et la mission qu’il nous reste à accomplir. Cependant, je crois aussi qu’après cet énorme effort commun, si l’on regarde le plus long-terme (1 ou 2 ans) et non plus le court terme, nous devons voir quels jeunes nous voulons inviter à rejoindre cette aventure. Dans ce sens là, je crois qu’il a été extrêmement important d’avoir pu mener à bien cette première expérience de lancement qui donne des fruits mais je crois aussi que nous continuons d’apprendre. Je pense qu’étant donné le coup élevé de cette formation au démarrage (10 étudiants), il faut réussir à trouver des solutions pour que ce coût soit viable et la formation pérenne. Concrètement, c’est un énorme défi pour nous tous, nous pensons que nous travaillons ensemble à la construction du Royaume de Dieu sur cette terre d’Amérique latine et nous avons toujours besoin d’un soutien fort et de continuer d’accumuler de l’expérience, et avant tout, aussi dans la phase préparatoire des jeunes, dans la sélection des jeunes qui rentreront à l’IFF América. Je crois que l’accompagnement a été excellent, un effort immense a été fourni par tous, comme vient de le dire Ximena, c’est évident, et tant de personnes et d’institutions qui ont collaboré pour proposer une formation d’excellence. Dans la direction de l’institut, on peut dire que Pacho, infatigable, a aussi beaucoup contribué à cela, tout comme Virginie, tous deux impliqués avec passion. Je crois que c’est une des choses dont nous avons besoin pour cette aventure, c’est de garder cette passion, comme nous y invite le Pape, à avoir cette passion pour construire le Royaume de Dieu. C’est un grand défi que Sandra, la nouvelle directrice, devra maintenant relever. Nous serons là pour vous épauler et en communion avec vous".