Bénin

Centre villageois de santé "Le Bon Samaritain"

Le lieu : Bénin, village de Koubou situé à 18 km de Parakou, 3ème grande ville du Bénin.

Le contexte : La santé est le principe premier de toute chose dit-on et la base de toute postérité d’un individu, d’une famille, d’une nation. Il faut donc à tout prix garantir la santé des populations si nous voulons amorcer le développement et faire reculer la pauvreté. Le Centre villageois de santé "Le Bon Samaritain" a été inauguré en mars 2009.et les phrases précédentes sont sa ligne de conduite.
Le climat, le manque d’hygiène et la pauvreté entraînent un taux de mortalité élevé. L’accès aux soins est réduit, car trop cher encore malgré le faible coût, et trop éloigné (le centre de santé le plus proche est à 10 km, à parcourir à pied). Malgré son succès l’institut villageois de santé n’était plus adapté à la situation.

Le projet : Du fait de ses activités dans le village de Koubou, Alexis Kadani, responsable de Fondacio Bénin, a rapidement pris conscience des difficultés auxquelles les villageois sont confrontés : pauvreté, famine, manque d’eau, conditions de salubrité limitées, toutes ces conditions jouent sur la santé des hommes, des femmes et des enfants. En 1998, les autorités locales de Koubou, avec son appui, se sont mobilisées pour sensibiliser les villageois et former certains au secourisme dans l’objectif de pouvoir prescrire des médicaments de base comme le paracétamol, la nivaquine… Un local a été mis à disposition et a permis l’ouverture d’un « institut villageois de santé ». Mais cette initiative était une première étape : soins insuffisants au regard de l’évolution et l’adaptation des maladies, compétences des « secouristes » limitées. L’ouverture d’un centre de santé pour renforcer la dynamique de développement sanitaire engagée dans les villages de Koubou et des environs s’avérait nécessaire. Ce centre fonctionne avec un infirmier et des aides soignantes offrant notamment la possibilité de traitements par injection plus rapides et plus efficaces, des accouchements plus sûrs…

Les objectifs : Réduire le taux de mortalité, en particulier à la naissance. Faciliter l’accès aux soins des personnes les plus démunies et dispenser des produits pharmaceutiques adaptés et de qualité à la population du village de Koubou et des environs (actuellement les traitements par injection ne peuvent pas être administrés au village).
Intensifier la politique de prévention, notamment dans le domaine nutritionnel.
A terme, responsabiliser la population et renforcer la solidarité.
Grâce à une meilleure santé des travailleurs, favoriser le développement économique de la région.

Les populations bénéficiaires : Populations locales (1 500 habitants) et des environs principalement les femmes (53%) et les enfants.

Les perspectives : Nous sommes en train de construire un cabinet dentaire afin de permettre aux volontaires de travailler dans de meilleures conditions pour traiter gratuitement les malades des communes de Tchaourou, Parakou et des environs.
Après le cabinet dentaire, nous programmons de construire un château d’eau pour éliminer le risque de maladies hydriques et de contagion entre les différents bénéficiaires et prestataires du centre. Pour ce faire nous allons réaliser le château près du puits équipé d’une pompe émergée dans le but de redistribuer l’eau par le biais du système de tuyauterie et de bornes fontaines.