Fondacio en Amérique du Sud

Fondacio en Amérique du Sud

C’est en 1977, à Rome puis en France, que les premières rencontres ont eu lieu entre Domingo Santa Maria, un homme d’affaires chilien impliqué dans le Renouveau charismatique, et la communauté Fondacio.

Fondacio est né en 1974 en France, sous le nom de Communauté de Poitiers (voir notre histoire)

Dans l'esprit du Concile Vatican II et dans le cadre des «nouvelles communautés» issues du Renouveau Charismatique, sa raison d'être est la formation et l'évangélisation des jeunes générations.

C’est en 1977, à Rome puis en France, que les premières rencontres ont eu lieu entre Domingo Santa Maria, un homme d’affaires chilien impliqué dans le Renouveau charismatique, et la communauté Fondacio.

En juillet 1980, à Santiago du Chili, un premier week-end d'évangélisation a été donné par Fondacio pour une quarantaine de personnes.

Un an plus tard, Fondacio y est né avec 31 jeunes adultes chiliens et une forte dynamique de témoignage.

Dans les années qui ont suivi, Fondacio a réuni des personnes de différentes origines sociales et accueilli sa vocation de lieu de rencontre.

Fondacio a construit un pont entre les gens des bidonvilles, les «pobladores» et les gens des quartiers riches, en responsabilité dans le monde économique ou politique.

Le centre LOS ALMENDROS à Santiago du Chili

Entre les années 88 et 90, après un processus de discernement spirituel, une parcelle de terrain a été achetée dans la municipalité de Conchalí (aujourd'hui Huechuraba).

L’objectif était de créer un centre au service de la mission de l’Église et de la société, d’offrir un "pont" pour la rencontre, l’unité et la communion entre réalités socio-économiques différentes et lointaines, mais aussi pour les activités communautaires et l’évangélisation.

Ce centre, Los Almendros, a mobilisé de nombreuses ressources et énergies pour devenir progressivement la plate-forme d’incubation et de soutien de nombreux projets à forte composante sociale et environnementale.

Les activités de Fondacio en Colombie

En 1997, quelques couples colombiens se sont formés au Chili et ont formé le germe de la présence de Fondacio en Colombie, à Bogota. L'une des activités phares depuis 2011 est OASIS, un projet de développement et de solidarité co-créé à 2011 par Fondacio Colombia et la Fondation Colegio Emilio Valenzuela.

Oasis est implanté dans un bidonville situé sur les hauteurs de Bogota, sur le territoire de San Luis (18,000 habitants). Ce bidonville, en cours de légalisation, remonte aux années 1960, lorsque la guerre civile colombienne a poussé de nombreuses populations rurales à fuir vers les grands centres urbains. Les habitants de San Luis font partie des 25% de Bogotan qui vivent dans des quartiers illégaux, ce qui entraîne un manque d’investissements dans toutes les structures : éducation, santé, routes, propriété, etc.

Dans ce contexte, Oasis cherche à être à la fois un lieu au service des habitants du quartier (dans les domaines de l’environnement, de l’éducation et du logement) mais aussi un véritable pont entre les réalités locales et celles de volontaires et de bénévoles qui prennent en charge une part importante des activités d'Oasis. Depuis début 2019, l'expérience Oasis est en train d'essaimer dans un autre quartier de Bogota fortement affecté par l'immigration, CIUDAD BOLIVAR.

Une formation centrée sur la personne

IFF Amérique du Sud

Le dernier Institut de Formation Fondacio a été créé pour le continent sud-américain en 2014. IFF America est en partenariat avec l'Université Javierana de Bogota et l'Université Alberto Hurtado de Santiago du Chili.

Co-fondé avec deux ONG fortement implantées sur le sous-continent, America Solidaria et Cristo Vive, IFF America a déjà accueilli des étudiants d'une dizaine de pays d'Amérique latine. 

Pour plus d'informations sur les activités dans ces pays, veuillez vous reporter aux pages correspondantes.