Forum international du CCIC à l’UNESCO - à partir du 8 avril

Forum: “ Métamorphose du monde : Jusqu’où l’Homme peut- il changer l'humain ? Quelle boussole pour l’éducation ?”

Trois webinaires au printemps 2021 par visioconférence, sur inscription

Notre époque connait une évolution scientifique, technologique et sociétale extrêmement rapide, qui trouble les projections que l’homme du 21ème siècle tente de faire sur son avenir.


Aujourd’hui l’effervescence que provoquent les découvertes de la Recherche n’a rien d’originale. Depuis des temps immémoriaux coopèrent ceux qui, dans leurs choix, allient Prudence, Sagesse et Savoir, ceux qui avancent toujours plus vite, toujours plus loin, et ceux qui privilégient l’Audace que donne le Savoir, sans toujours en mesurer éthiquement les conséquences pour l’humanité, positives ou négatives, à moyen ou à long terme.


En revanche, ce qui est particulier de nos jours est la conscience que l’homme prend, ou ne prend pas, de la mise en cause possible de sa propre nature humaine au travers d’innovations radicales.


En Occident l’inflation législative, régulatrice et normative, liée à ces évolutions ainsi que la tendance à répondre aux désirs individualistes au détriment du bien commun, sont aussi des données à prendre en considération dans un tel contexte.


« Qu’est- ce que l’Homme ? Qu’est ce qui en fait un être singulier infiniment précieux ? » Ce ne sont pas des questions subsidiaires, mais fondamentales face à la radicalité de la mutation observée: l’Homme (corps, esprit, âme) seule créature capable de conscience et d’intentionnalité, face au risque de déshumanisation a besoin de fixer des limites tout en protégeant et en faisant fructifier son environnement ; telle est sa responsabilité, telle est sa dignité.


Ce qui semble à la fois urgent et passionnant est de rester lucides et vigilants, d’apprendre à discerner et à faire des choix éthiques tout en augmentant toujours nos connaissances. Il ne s’agit pas de faire le procès de la Science en tant que telle, mais de s’interroger sur les buts et les impacts de découvertes toujours provisoires, visant la biologisation et la technologisation de l’Homme, dans un contexte de financiarisation exacerbée, au risque probable d’appauvrir, ou au pire, de faire disparaitre l’essence humaine dans ses richesses et sa vulnérabilité.

« Quels sont les chances et les risques pour l’Homme face aux bouleversements technologiques et scientifiques galopants, dans des sociétés de plus en plus formatées ? Quelle boussole pour guider nos choix de manière responsable ? Quelle boussole pour éduquer ? »

Il est urgent de considérer le rôle majeur d'une éducation qui éclaire et permet à chacun de se construire dignement tout au long de sa vie, de s'engager dans sa relation avec le monde et de déterminer sa propre position dans le contexte. de la puissance des algorithmes.

"L'homme pourra-t-il résister à la séduction d'être tout puissant?"

"Quels itinéraires devons-nous suivre? Qui sont les acteurs impliqués? Quelles propositions développer?"

Conscient de la complexité des possibles et de la persistance de l’imprévisible, dans la continuité de ses réflexions sur la place de « l’Humain au cœur du monde », le CCIC en sa qualité d’association d’inspiration catholique se doit d’approfondir ces questions essentielles et se voudrait porteur de paroles d’espérance.

C’est la raison pour laquelle les ONG de la plateforme CCIC ont été invitées à participer à la préparation de ce forum par la tenue de groupes de travail réguliers, et par la diffusion en trois langues d’une consultation relative à l’ensemble de ces questions.

Choisis pour leurs convictions et leurs implications dans l’élaboration de la construction d’un monde responsable du devenir de l’Homme et de celui de la planète, les invités interviendront selon un mode interactif avec les participants, toutes générations confondues.

Les résolutions qui émergeront de cette rencontre répondront à l’appel du Pape François de participer à un nouveau « Pacte mondial sur l’Education » dans la ligne directe de Laudato Si.
Le CCIC confirmant son désir constant de coopération, souhaite par les travaux de ce forum international s’associer à l’UNESCO dans le cadre global de la réalisation des ODD 2030, tout particulièrement de l’ODD 4 et de son projet phare : « les futurs de l’éducation, apprendre à devenir »

À propos du forum: 

Trois webinaires au printemps 2021 par visioconférence, sur inscription
 

1. Webinaire 1 : le 8 Avril de 5h30 à 7h30
Ouverture du forum:
Messages: Mme Stefania Giannini, Représentante de la Directrice générale, Sous-Directrice générale pour l’éducation, UNESCO
Mme Christine Roche, Présidente d’honneur du CCIC

Introduction: Père Eric Salobir, Président de la Human Technology Foundation // OPTIC; consultant auprès du Conseil Pontifical de la Culture; membre du Conseil National du Numérique, France
 

Face aux nouvelles technologies : opportunités et risques pour l’Humain
 

Table ronde animée par Monsieur Emmanuel Leclerc (Philosophe, professeur):
La Santé demain: Monsieur Hervé Chneiweiss, Directeur de Recherche au CNRS, Président du Comité Ethique Inserm et du CIB (Comité international de bioéthique UNESCO)
La société et nos libertés: Pr. JF Braunstein, Professeur de philosophie contemporaine à PARIS I Sorbonne
Economie et société, besoins et aspirations: Mme Michèle Debonneuil, Économiste


Témoignage: Jusqu'où le droit peut-il changer l'humain ?: finalité, méthodologie, exemple (objets connectés)

Monsieur Christian BykCommission nationale française pour l'UNESCO et Secrétaire général de l’Association internationale droit, éthique et science.


Questions et réponses - Orientations


2. Webinaire 2 : le 11 Mai de 5h30 à 7h30


Face à l’Intelligence Artificielle, quelle vision anthropologique de l’Humain en mutation ?
Avec quelles références éthiques penser l’Humain en vue d’éduquer un Homme et non un robot.

Exposé Introductif : Dernières évolutions de notre civilisation, Demain quel destin, pour quelles valeurs et enjeux pour l’éducation face à l’IA ?


Pr. Christoph Wulf, docteur en philosophie, professeur d’anthropologie et d’éducation à l’UniversitéLibre de Berlin, Vice-Président de la Commission nationale allemande pour l’UNESCO

M. Nathanaël Wallenhorst, Docteur en sciences de l’éducation, de l’environnement et politique, Maître de Conférences UCO d’Angers. Vice-Doyen de la faculté d’éducation ; membre de FONDACIO.


Table ronde animée par Monsieur François Prouteau, Docteur en Sciences de l’Education, Président de Fondacio


Penser l’Humain :


L’Intelligence Artificielle amène-t-elle à repenser l’Humain ?
A quels besoins de l’Homme l’Intelligence artificielle peut-elle répondre ?


Mme Gabriela Ramos, Sous-Directrice Générale pour les Sciences Sociales et Humaines à l’UNESCO,
Mme Marie Hélène Parizeau, Professeur titulaire à la Faculté de philosophie de l'Université Laval (Québec) Présidente de la Commission mondiale d'éthique des connaissances scientifiques et des technologies de l'UNESCO (COMEST) de 2015 à 2019
Monsieur Yann Boissière, Rabbin, membre de Judaïsme en Mouvement et Président de "Les Voix de la Paix"
Pr Lazare Poamé, Pr. titulaire de la Chaire Unesco de Bioéthique, de 2009 à 2020 Président de l’Université de Bouaké-la-neuve, Côte d’Ivoire .


Questions et réponses - Orientations
 

3. Webinaire 3 : le 3 Juin de 5h30 à 7h30
 

À l’ère de l’Intelligence Artificielle, quelles orientations éducatives pour la construction de l’Humain ?


Introduction


Mme Marie Hélène Parizeau
Père Eric Salobir

M. Sobhi Tawil, Directeur de l’avenir de l’apprentissage et de l’innovation pour l’Education à l’UNESCO

Table ronde animée par M. Emmanuel Leclercq, Philosophe, Professeur:


Quelle boussole pour l’Education dans le monde de l’IA ?
 

participants:
Pr. Laurent Bibard
, Professeur ESSEC, responsable de la filière Management et philosophie,
Pr. Pierre Giorgini, Professeur, Fondateur ENIC Telecom Lille, ancien Recteur UC Lille
Mme Tanella Boni, Poète, philosophe et professeur Université de Côte d'Ivoire;
Mme Nour Kilzi, libanaise, doctorante en droit international à Paris I, OIEC (Office International de l'Enseignement Catholique),
Pr Roberto Luppi, Chercheur en philosophie du droit au LUMSA (Rome).
 

Questions et réponses


Réflexions pour l’Education : Apport des travaux collectifs des ONG de la plateforme du CCIC
Perspectives et orientations:
« Nous avons la Science, aurons-nous la Sagesse ? » Quelle Boussole pour l’Education ?


Prochaines étapes: un projet sur les trois ansà venir , en lien avec l’UNESCO et son projet phare
« Les futurs de l’éducation : apprendre à devenir » et en réponse à l’appel du Pape François pour un « Global Compact on Education »