Prier pour le Myanmar!

Prier ensemble pour le Myanmar!

Le coup d'État du 1er février a mis fin aux tentatives de démocratisation du Myanmar, après près de 50 ans de régime militaire, et a suscité la condamnation du monde entier.

Ce coup d'État a plongé le Myanmar dans le chaos, attirant des centaines de milliers de personnes dans les rues des villes et villages du pays, médecins, enseignants et autres fonctionnaires cessant le travail pour protester contre le coup d'État, connu sous le nom de Mouvement de désobéissance civile (MDC).

Cependant, la violente répression de l'armée n'a pas découragé les protestations, malgré plus de 700 morts et plus de 3000 arrestations. Même les enfants n'ont pas été épargnés.


Notre préoccupation immédiate concerne nos membres et amis qui se battent quotidiennement contre un régime de plus en plus brutal et sont confrontés au danger non seulement dans les rues mais aussi dans leurs propres maisons, aussi innocents et non violents soient-ils. Nous ne pouvons que nous inquiéter et nous demander ce que nous pouvons faire pour les aider.
Depuis le 2 février, Fondacio Asia a lancé une prière hebdomadaire en ligne via zoom ouverte à tous. Chaque soir, environ 50 personnes du monde entier se joignent à nous pour une heure de solidarité et de prière. Nous avons invité nos membres et nos amis en Asie et ailleurs. Chaque semaine, des amis d'amis continuent d'ajouter au nombre de personnes qui souhaitent prier pour le Myanmar.

MyanmarMyanmar

Malgré la situation difficile de nos membres et amis du Myanmar, ils trouvent toujours le temps et l'énergie de préparer ces prières avec certains de nos autres membres.
Chaque soir, nous commençons par partager les nouvelles et les mises à jour sur le terrain pour comprendre la situation sur place. Cela aide également nos participants à se connecter au peuple du Myanmar et à garder ces intentions pendant que nous prions ensemble. Nous avons fait des veillées simples, des stations de la croix, la prière de la Miséricorde Divine et nous avons chanté des chants de Taizé et des chansons de méditation.

MyanmarMyanmar

Parfois, nous prenons aussi le temps, après les prières, d'écouter comment nos amis se portent en ces temps difficiles. Avec le chaos qui règne dans leurs maisons, il est utile d'avoir un espace pour parler de leur cœur. Certains d'entre eux ont témoigné :
 

"J'ai l'impression que tout le pays est plongé dans l'obscurité… Je me sens sans espoir".
-Membre de Fondacio Myanmar
 

" Il a été très difficile d'entendre et de voir les images télévisées et les informations sur le coup d'État militaire au Myanmar. Le fait de connaître et d'aimer personnellement les membres de Fondacio Myanmar a rendu la situation encore plus réelle et effrayante. Les séances de prière hebdomadaires organisées par Fondacio Asia, au cours desquelles les membres de la communauté et les réfugiés du Myanmar nous informent sur le mouvement de désobéissance civile, m'ont vraiment aidée à être présente à la douleur et à la souffrance que vivent nos amis du Myanmar. Écouter leurs histoires, leurs craintes, leurs angoisses et leur colère m'aide à m'unir à eux par solidarité. Je suis admirative de leurs protestations pacifiques et créatives, de leur courage et de leur persévérance et je prie pour que la situation se retourne radicalement et que la liberté et la démocratie pour lesquelles ils se battent depuis de nombreuses années reviennent et que la vie de tous les habitants du Myanmar soit à nouveau transformée. Je leur envoie mes prières et mon amour."
–Maddy Edwards, volontaire de Fondacio pour le Myanmar
 

Que ce soit pour pleurer, pour partager leurs convictions et leurs espoirs ou simplement pour être écoutés, c'est une façon simple de les soutenir dans leur situation.
Nous avons aussi la chance d'avoir, certains soirs, Mgr. Bruno Cosme (Cambodge) et Mgr. Joel Baylon (Philippines) pour nous accompagner et nous donner des paroles inspirantes et des bénédictions.
Le combat n'est pas terminé et beaucoup d'entre nous se sentent appelés à faire le pas suivant pour montrer leur soutien.


Début de la coalition des organisations pour la jeunesse catholique 


En réponse à la recherche de moyens d'action, la Coalition de la Jeunesse Catholique a été créée et s'est réunie le 20 mars 2021 par zoom pour identifier les actions que nous pouvons entreprendre ensemble. Elle est composée de 17 organisations de 8 pays, et peut continuer à s'étendre au fur et à mesure que nous collaborons avec d'autres.
Nous cherchons des moyens d'engager les jeunes et de leur donner les moyens d'agir pour la justice et la paix au Myanmar. Nous avons commencé par rédiger une déclaration qui clarifie nos objectifs, notre façon d'avancer et comment nous allons engager les jeunes.
La coalition a également rejoint le Region Hall en dernier et a participé à la rédaction de la «Déclaration commune de la salle de la région d'Asie du Sud-Est sur la crise au Myanmar » qui a encore enrichi nos convictions et nos projets de soutien au Myanmar.

Très bientôt, nous partagerons les outils et commencerons à engager différents groupes à prendre part à cette initiative dans l'espoir que le Myanmar reconquière rapidement sa liberté et sa démocratie.
Allez-vous nous rejoindre dans ce combat ? Allez-vous apporter votre soutien à nos frères et sœurs du Myanmar ?
 
D'ici là, continuons à adresser nos prières à notre Seigneur, notre sauveur et protecteur, comme nous terminons toujours notre prière hebdomadaire pour le Myanmar.

Myanmar