A quels besoins de l’être humain l'Intelligence Artificielle peut-elle répondre ?

Retrouvez ci-dessous l'interview de François Prouteau sur l'Intelligence Artificielle sur la radio locale française: RCF! 

RCF: Vous animez mardi prochain la deuxième séance du forum sous le patronage de l’UNESCO sur le thème de la Métamorphose du Monde et de l’impact sur l’humain des avancées des technosciences et de l’Intelligence artificielle ?

Ce forum rejoint une question majeure de notre temps et pour l’avenir de l’humanité, avec des enjeux importants pour l’éducation. Je participe activement à ce forum comme président de Fondacio qui est fortement impliqué depuis longtemps au sein de cette plateforme d’ONG d’inspiration catholique qu’est le CCIC partenaire de l’UNESCO, l’agence spécialisée de l’ONU pour la science, la culture et l’éducation. L’UNESCO veut élaborer des recommandations face aux crises actuelles et des révolutions technoscientifiques en cours.

Après la séance de ce forum, le 8 avril dernier, consacrée au contexte et aux différentes dimensions de cette Métamorphose du Monde, quel est le thème de cette deuxième séance, mardi 11 mai ?

Le thème retenu est : « L'Intelligence Artificielle amène-t-elle à repenser l'humain ? A quels besoins de l'homme l'Intelligence Artificielle, l’IA, peut-elle répondre ? » Aujourd’hui, tenir un discours global sur l’humain dans sa complexité est une tâche difficile. L’IA est sortie des laboratoires à la fin du siècle dernier, elle est devenue « universelle et toute-puissante », comme le soulignait le Père Eric Salobir lors de l’Introduction au forum, le 8 avril 2021. Tout le champ des possibles semble ouvert, et notre vision de ce que sont le monde et l’humain se trouve remise en question de fond en comble. L’homme va-t-il « faire son miel » des technosciences et de l’IA ou, au contraire, celles-ci ne sont-elles pas en train d’éliminer la personne humaine, de faire disparaître le monde des hommes ?  


Vous pouvez donner des exemples ?
 

On le voit en ce moment, la rapidité avec laquelle des vaccins ont été mis au point est le fruit de l’application de l’IA : elle a permis de déterminer en un temps record et de manière précise la structure des protéines du virus. L’impact de l’IA dans tous les secteurs de la vie individuelle et de la société est incroyable, sur nos smartphones et pour l’activité professionnelle des médecins, des enseignants et aussi ceux qui analysent les crises sanitaires ou climatiques. Mais il y a aussi une inquiétude générale sur une éventuelle prise de pouvoir de l’IA sur l’homme, craintes par rapport à la liberté d’expression, la vie privée, la manipulation de l’information, ou encore l’économie. Va-t-on vers une économie basée sur l’efficacité productive et des modes de consommation asservies aux algorithmes des machines ? Ou l’IA participe-t-elle à l’avènement progressif d’une « économie centrée sur l’intensité créative, mais aussi sur l’intensité relationnelle et spirituelle dont le modèle d’échange reste à inventer » (Giorgini, La crise de la joie, Bayard, 2021) ? Ce seront quelques-unes des questions que nous allons explorer avec les six experts, français, allemands, canadiens, et ivoiriens lors de notre webinaire du 11 mai.  
Possibilité de visionner la présentation de ce forum et de vous inscrire en ligne à ce webinaire du 11 mai sur notre site, en ligne.


- le 11 Mai à 5h30 : Face à l'Intelligence Artificielle, quelle vision anthropologique de l'Humain en mutation ? Avec quelle références éthiques penser l'Humain en vue d'éduquer un Homme et non un robot ?