Young Lives Laos promeut à Thakhek et Pakse

En août dernier, YLDC a promu un programme dans le sud du Laos! 

Générosité


"Ne demandez rien, ne refusez rien." -St. François de Sales


Je me souviens de cette citation mentionnée par un prêtre il y a des années lors de nos promotions.
C'est un rappel important pour chaque missionnaire lorsque nous rencontrons des gens de n'importe quel endroit.
 
Du 12 au 25 août 2020, nous avons fait la promotion de notre programme dans le diocèse de Thakhek et Pakse, dans le sud du Laos.
Ce fut en effet un grand voyage avec de nombreux apprentissages intéressants. Ce qui m'a le plus touché, c'est la générosité et l'hospitalité des personnes que nous avons rencontrées.


Visites d'anciens
Chaque fois que nous visitons les maisons des anciens, il y a toujours de la nourriture et un accueil chaleureux de leurs familles.
Nous avons même dû prendre trois déjeuners une fois car chaque maison que nous avons visitée nous préparait de la nourriture.
Nous avons mangé avec reconnaissance pour les abondantes bénédictions que Dieu avait préparées.
Vu l'état de leurs maisons, je sais qu'ils n'avaient pas grand-chose mais avec leur cœur généreux, ils ont offert le meilleur qu'ils pouvaient à leurs visiteurs.
 
Grâce à ces visites, l'équipe espère découvrir l'impact du programme dans leur vie et comment ils ont appliqué les apprentissages dans leur vie quotidienne.
En même temps, pour mieux comprendre leur situation actuelle pour pouvoir mieux les accompagner et voyager avec eux.
C'est une inspiration d'entendre comment nos anciens ont grandi et sont devenus plus responsables dans la construction de leur vie.


Messe au village de Huaymood

Laos

 

Au cours de notre voyage de promotion, nous avons été invités à participer à la célébration de l'Assomption, l'un des événements importants de l'Église catholique lao.
 
Au Laos, les catholiques sont une minorité.
Ils ont ce qu'ils appelaient des villages catholiques. Ce sont les quelques villages qui ont des familles catholiques et une chapelle construite.
La petite chapelle était pleine de monde.
 
J'ai été frappé lors de l'offertoire où les villageois ont offert des choses simples comme 2 kilos de riz, du maïs bouilli, des œufs brouillés ou à la coque avec une sauce chili, etc.
Ce sont les aliments qu'ils cultivent ou trouvent dans la forêt. Ce sont de petites choses mais ils étaient prêts à les offrir à Dieu.
Après la messe, nous avons mangé ensemble l'offrande dans cette chapelle.
Il y avait plus qu'assez de nourriture pour les visiteurs et les villageois.
 

«La générosité donne en abondance.»


Ces deux (2) moments significatifs m'ont rappelé la parabole sur «L'offrande de la veuve »(Marc 12: 41-44). Elle n'a offert que deux (2) pièces mais elle a mis tout ce qu'elle avait.
Ces expériences m'ont fait me demander, «Dans quelle mesure est-ce que j'abandonne au Seigneur?»
 
Sûrement, je n'ai pas le cœur de cette veuve. Je crains d'avoir assez d'argent pour subvenir aux besoins en matériaux.
Plusieurs fois, je me suis dit de trouver un meilleur travail à l'extérieur et de cesser d'être un pasteur à plein temps.
Jusqu'à présent, ce désir s'insinue en moi, je voudrais préparer un avenir meilleur pour ma propre famille.
Le servir implique certainement moins de richesses matérielles et de confort de vie. Cela peut parfois être trop difficile.
 
Combien puis-je lui donner de moi-même?
 
Combien de temps puis-je supporter?
 
Certes, c'est incertain mais en ce moment, je reste fidèle.
 
"Personne n'est si pauvre qu'il n'a rien à donner, et personne n'est si riche qu'il n'a rien à recevoir." Le Pape Jean-Paul II